2019 : BEAUCOUP D’ÉNERGIE ÉPARGNÉE, BEAUCOUP D’ÉNERGIE PRODUITE
Nous utilisons les cookies, même de tierce partie, pour personnaliser votre expérience d’utilisateur et pour étudier la façon dont est utilisé notre site internet. En naviguant sur ce site, vous acceptez l’utilisation de nos cookies. Pour plus d’informations cliquez ici

2019 : BEAUCOUP D’ÉNERGIE ÉPARGNÉE, BEAUCOUP D’ÉNERGIE PRODUITE

Le titre n’est pas un jeu de mots, mais une équation : grâce à l’impressionnante installation photovoltaïque qui tapisse toute la surface du toit de l’établissement de via Portile et à la modernisation technologique de la zone de production, Francom Spa, dès 2018 a réduit son empreinte énergétique de manière quantifiable d’environ 1milion 600mille kWh. 
L’engagement de l’entreprise pour le respect de l’environnement et la réduction de son impact sur le territoire s’est concrétisé par une série d’interventions réalisées dans le nouveau siège de Cassola : 


  • L’installation photovoltaïque, formée de plus de 1000 modules, avec une puissance totale d’environ 300 Kwh pour une production moyenne annuelle de 330 mille kWh, couvre environ 40% des besoins énergétiques annuels du siège. L’utilisation d’énergie propre et renouvelable, celle de la lumière solaire, évite chaque année l’émission dans l’atmosphère d’un équivalent de 120 tonnes de CO2. À compter de la première mise en fonction partielle en 2016 jusqu’à nos jours, elle a produit environ 800 mille kWh ;

  • L’isolation de l’édifice réduit les besoins en chauffage pendant l’hiver et de réfrigération pendant l’été : dans les bureaux, ces fonctions sont effectuées par une installation complètement électrique qui élimine ainsi chaudières et brûleurs ; 

  • La présence de fenêtres sur le toit et de fenêtres en bandes horizontales (terre-ciel) sur les parois permet d’exploiter la lumière naturelle au maximum, en réduisant le besoin d’éclairage artificiel qui est en tout cas assuré par des lumières LED, avec une épargne énergétique de 50% par rapport au néon utilisé précédemment.

  • Laser et plieuses automatiques, les machines les plus importantes pour la production, ont été remplacées récemment en grande partie par des machines de dernière génération, avec une consommation électrique réduite de 80% par rapport à celles utilisées auparavant. Pour quantifier l’énergie épargnée depuis le début du changement, on peut faire une estimation d’environ 800 mille kWh. La transition sera complétée au printemps 2020, avec le remplacement de la dernière machine appartenant à l’équipement « ancien ». 

  • L’installation de peinture, de nouvelle génération, fonctionne au méthane et utilise des peintures en poudre sans solvants. Elle est conçue de façon à travailler à des températures différentes selon les étapes de vernissage, pour abaisser la consommation d’énergie et est dotée d’un système de récupération de la chaleur du compresseur. La peinture est utilisée à 100% sans déchets ou pertes, avec le résultat de garantir un niveau proche au ZERO émission dans l’atmosphère.