ATELIER MOBILE AMÉNAGÉ SUR IVECO DAILY POUR MANUTENTION ET DÉPANNAGE CAMION
Nous utilisons les cookies, même de tierce partie, pour personnaliser votre expérience d’utilisateur et pour étudier la façon dont est utilisé notre site internet. En naviguant sur ce site, vous acceptez l’utilisation de nos cookies. Pour plus d’informations cliquez ici

ATELIER MOBILE AMÉNAGÉ SUR IVECO DAILY POUR MANUTENTION ET DÉPANNAGE CAMION

PRÉPARER LE DAILY POUR MANUTENTION CAMIONS ET VÉHICULES INDUSTRIELS

Un des secteurs d’utilisation des véhicules aménagés par Syncro System est la manutention et le dépannage sur route des camions. En effet, les grands véhicules industriels sont l’objet de pannes et de ruptures et lorsqu’on dispose d’un fourgon aménagé en atelier mobile il est souvent possible de les réparer directement sur la chaussée, sans devoir faire intervenir un dépanneur pour le trainer au garage, ce qui comporte des coûts élevés et de longues attentes. Au fil des années, le groupe Syncro a aménagé de nombreux fourgons en ateliers mobiles pour le dépannage de camions, en les équipant de tout le nécessaire pour garantir des interventions rapides et efficaces sur route.
Le Daily du constructeur italien Iveco est un fourgon de grand gabarit caractérisé par sa traction postérieure qui le rend particulièrement indiqué pour les transports difficiles. Souvent, il est utilisé pour l’aménagement en atelier mobile, et c’est justement une de ces réalisations que nous pouvons admirer dans cette page. Le Daily en question a été équipé pour une entreprise de transports internationaux qui l’utilise aussi bien pour les dépannages sur route lorsque les pannes ont lieu à une distance raisonnable que pour les manutentions dans les parkings de l’entreprise.

EFFICACITÉ ET SÉCURITÉ POUR LA MANUTENTION ET LE DÉPANNAGE DES CAMIONS

La première étape de l’aménagement d’un atelier mobile est l’application de revêtements internes motivée par la faible résistance mécanique de la carrosserie des fourgons qui s’usure facilement suite aux travaux de routine. Dans ce cas, les techniciens Syncro ont appliqué sur le fond métallique un plancher en bois contreplaqué résiné de 12 mm, avec profils en acier antiglisse et coupelles intégrées pour les crochets d’arrimage. Le plancher en bois protège la surface de chargement, la rend parfaitement plane et facilite aussi la fixation des aménagements et des armoires à étagères internes. Les parois, portes incluses, sont par contre protégées par des panneaux en tôle zinguée et laquée, découpée au laser pour épouser la forme de la carrosserie du Daily. L’aménagement du flanc gauche dans la partie plus externe est formé par une armoire avec cinq étagères munies de tapis et de séparateurs, avec la partie au-dessus de la roue fermée par une porte avec charnières brevetées et ouverture totale. En haut, vers la cabine de conduite, nous avons deux armoires en métal avec bacs transparents en PMMA, un matériau plastique transparent incassable et inaltérable dans le temps, caractérisés par un design épuré et bouton de blocage automatique. L’avantage de ces bacs est leur transparence qui permet de voir d’emblée leur contenu, même pour les niveaux supérieurs.

Sur le flanc gauche nous avons aussi une servante à roulettes avec six tiroirs et plan de travail en contreplaqué de 25 mm qui supporte un étau en acier de 130 mm, complet de serre-tubes et d’une base pivotante. La servante est solidement amarrée par le biais d’une sangle à criquet fixée à une navette qui se déplace sur un rail en aluminium, ce qui permet de l’utiliser aussi bien à l’intérieur du fourgon que de la déplacer à l’extérieur sur la chaussée. L’aménagement du flanc droit est formé à la base d’un couvre roue avec porte à ouverture totale, surmonté de deux niveaux de tiroirs métalliques, pour un total de six tiroirs, tous munis de tapis antiglisse, séparateurs métalliques, glissières à billes télescopiques et poignées intégrées à fermeture automatique. Le reste de l’aménagement est formé de sept niveaux d’étagères trapézoïdales avec séparateurs et de deux supports destinés au rangement des jerrycans pour carburant.

Le point d’orgue de ce Daily dédié à la manutention des camions est le très puissant groupe électrogène/compresseur placé au fond de l’espace de chargement, très compact et léger, capable de fournir 6,2 kVa à 380 V et 830 litres/minute à 10 bar, amplement suffisants pour couvrir les exigences d’un atelier mobile. Le groupe électrogène/compresseur est connecté à un tableau électrique avec différentiel pour l’utilisation à l’intérieur du véhicule, à un dérouleur de tuyau pour l’air comprimé et à un dérouleur de câble, nécessaires pour porter l’air comprimé et le courant électrique à une certaine distance du Daily pour les opérations de manutention. Un convertisseur à onde sinusoïdale pure de 900 W connecté à la batterie fourni du courant parfaitement stabilisé pour l’ordinateur ou autres appareils électroniques sophistiqués. Cet atelier mobile dispose de divers accessoires qui le rendent encore plus efficace : sur la porte postérieure gauche on trouve un kit lave mains avec jerrycan et robinet et distributeur de savon, complété par un dérouleur de papier de 280 mm fixé à droite. Un deuxième étau en acier est fixé à un établi porte-étau basculant, facilement blocable en ouverture et en fermeture, réservé au travail au fond du fourgon. Une sangle de 4000 kg de capacité avec criquet est placée sur le flanc gauche, et une autre avec boucle est par contre fixée à la porte de droite, avec un support pour bloquer les équipements du client. L’illumination de l’espace de chargement est puissante grâce à quatre lampes à plafond LED de 15 Watt. Étant donné que le véhicule devra œuvrer souvent sur la chaussée, il a été doté de quatre gyrophares orange sur le toit, tandis que deux lampes LED très puissantes garantissent l’illumination extérieure du Daily.

Grâce à cet atelier sur roues compact mais très complet, les techniciens de l’entreprise de transport pourront se dédier de façon sûre, efficace et active à la manutention et réparation des camions, aussi bien sur route qu’au sein de l’entreprise : encore une fois, les techniciens Syncro ont fait mouche !