Nous utilisons les cookies, même de tierce partie, pour personnaliser votre expérience d’utilisateur et pour étudier la façon dont est utilisé notre site internet. En naviguant sur ce site, vous acceptez l’utilisation de nos cookies. Pour plus d’informations cliquez ici

Francom Spa pour la seconde année consécutive dans le classement par chiffre d’affaires des 1000 premières entreprises du territoire de Vicence

Francom Spa se confirme en tant qu’entreprise leader de la province de Vicence en consolidant sa position par rapport à l’année dernière : c’est ce que confirme le rapport annuel “Vicenza 1000 Entreprises /2017, Rapport annuel des entreprises Leader de Vicence et province”, supplément du « Giornale » de Vicence. L’entreprise était entrée l’an dernier dans le cercle des 1000 premières entreprises de la province par chiffre d’affaires : durant la seconde année de permanence dans le classement Francom est remontée d’une soixantaine de places, grâce aux données du bilan 2016, selon les relevés du CERVED.

Les données du succès de Francom

Le classement effectué pour l’année 2017 analyse le chiffre d’affaires déclaré pour 2016, qui est calculé sur la base des secteurs d’activité, de la différence entre charges et recettes, des amortissements, de la dévaluation, du coût du personnel et des capitaux propres. 
Francom est passée de la position numéro 962 à la 906, avec une augmentation du chiffre d’affaires de 22,6% (de 7 millions 26.249 Euro en 2016 à 8 millions 615.806 en 2016). Le chiffre d’affaires global, en tenant compte aussi de celui des filiales du groupe Syncro System, atteindrait 11 millions d’Euro. La croissance de l’entreprise, gouvernée par une philosophie prônant l’amélioration continue, avance à un rythme serré. 2017 s’est avérée une année record qui laisse présager une ultérieure ascension dans le classement pour l’an prochain. 
Nous clôturerons le bilan 2017 – confirme le président du groupe Syncro System, Luca Comunello – avec environ 10 millions de chiffre d’affaires, 13 en tenant compte des filiales”.