Jumper pour chauffagiste plombier
Nous utilisons les cookies, même de tierce partie, pour personnaliser votre expérience d’utilisateur et pour étudier la façon dont est utilisé notre site internet. En naviguant sur ce site, vous acceptez l’utilisation de nos cookies. Pour plus d’informations cliquez ici

Jumper pour chauffagiste plombier


Le travail du chauffagiste plombier requiert un fourgon toujours bien rangé : ayant besoin d’une grande quantité de pièces de rechange et de visserie, ainsi que d’outils et équipements variés, il est fondamental pour le propriétaire du véhicule d’avoir un espace précis pour ranger son matériel et le retrouver intact lorsqu’il doit l’utiliser. Le véhicule utilitaire illustré dans cette page a subi le “traitement Syncro” : il s’agit d’un Citroën Jumper pour chauffagiste plombier, aménagé par les techniciens Syncro après une confrontation serrée entre les propositions du concepteur et les contraintes du client. Dans les paragraphes suivants nous analyserons en détail les solutions trouvées.

Pour un plancher toujours impeccable

Utiliser un véhicule comme atelier mobile et entrepôt, implique de monter et descendre fréquemment de l’espace de chargement, souvent avec des chaussures mouillées ou sales, en soumettant le sol à une usure importante due au poids, au piétinement et à l’action de l’humidité. Pour prévenir tous les inconvénients liés au travail quotidien, on a installé dans ce Jumper pour chauffagiste plombier un plancher en bois stratifié de bouleau avec finition marbré. 
Ce choix garantit : 


  • résistance au poids, parce que les diverses couches de bois, pressées et collées entre elles avec des colles phénoliques, transforme les panneaux obtenus en planchers très résistants au piétinement ;

  • résistance à l’humidité, grâce à la surface avec finition marbré imperméable et aussi à l’utilisation de colles non hygroscopiques pour la production du matériau ;

  • effet antiglisse assuré par la finition superficielle avec grip testé ;

  • aspect toujours parfait lié à deux facteurs : la couleur de la finition, mouchetée en diverses tonalités de gris, et la facilité de nettoyage d’un plancher lisse, sans relief.

Un conteneur pour chaque objet

L’aménagement du Jumper pour chauffagiste plombier se développe sur les parois latérales avec deux armoires sur le côté gauche et une sur le côté droit. L’objet récurrent est de toute évidence le bac en plastique amovible, qui est inséré dans des étagères dotées de trous spéciaux pour le bloquer pendant le transport. Dans ce fourgon, nous avons en tout 30 conteneurs de grandes dimensions et 16 plus petits. 
Flanc gauche : le premier meuble comporte un compartiment au niveau du plancher formé à partir d’un couvre-roue avec cornière inférieure doté d’une porte à fermeture en parallélogramme ; au-dessus, nous trouvons deux niveaux d’ étagères ouvertes et deux autres étagères avec bacs en plastique. Dans le second meuble, les niveaux inférieur et central sont tous deux dédiés à la fonction d’arrimage valises, avec l’utilisation de deux techniques différentes. Au niveau du sol, un système d’arrimage valises avec barre et cliquet, tandis qu’au niveau supérieur, le système de blocage est constitué par une barre métallique, des crochets et des sangles. Puis deux niveaux avec bacs amovibles. 
Le dernier niveau est commun aux deux meubles et est formé par un rayonnage sommital. 
Flanc droit : Dans ce cas, nous avons un seul meuble. Entre le couvre-roue fermé et le premier niveau de bacs amovibles, s’insère un porte-étau coulissant. Au-dessus, trois étagères avec conteneurs, jusqu’à l’étagère sommitale qui complète le meuble en hauteur.

Crochets, sangles et autres accessoires

Comme c’est souvent le cas dans l’aménagement d’un fourgon, dans le cas présent on a utilisé également des accessoires pour accroitre la fonctionnalité du véhicule. 


  • un support porte-pointes avec sangle d’arrimage se détache sur le bas du flanc externe de la paroi gauche ;

  • un support dérouleur de papier a été fixé sur la partie supérieure du même flanc ;

  • un porte-cartouches de silicone avec buses est fixé sur le flanc externe du meuble de droite, juste sous la partie saillante de l’ établi coulissant qui supporte l’étau métallique ;

  • sur la partie supérieure de la paroi séparation cabine et, sur le flanc qui donne sur la porte latérale, ont été fixés une barre métallique avec crochets déplaçables et réglables;

  • pour finir, la paroi séparation cabine a été équipée de deux kit d’arrimage formés d’une barre, de crochets et de sangles pour les charges lourdes et encombrantes.

Porte-échelles sur le toit du Jumper

Le dernier détail fondamental ajouté sur ce fourgon pour chauffagiste plombier est l’aménagement du toit: on observe un porte-tout avec profil Ultrasilent, formé de barres horizontales, de barres de rétention latérales et rouleau de chargement et équipé sur le côté gauche d’un porte-échelles à une glissières.