Le groupe Syncro System

HISTOIRE

Francom naquit en 1960 grâce au talent de Francesco Comunello : né en 1933, c’était un passionné de cyclisme qui ne pouvait cependant pas se permettre d’acheter un deux-roues et avait décidé de... les construire. C’est ainsi donc que dès 1953 il avait loué un local, dans le centre de San Zeno di Cassola, où il réparait et construisait des vélos. C’est à partir de là que tout commença, car son travail avec les tubes métalliques fit jaillir en lui l’étincelle qui donna naissance à son premier brevet : des manches en métal d’outils agricoles.



Visualisez Syncro System Spasur une carte de plus grandes dimensions
Syncro System Spa
Via Portile, 114/a
36022 Cassola (VI) Italy
Tel. 0424/570062 Fax 0424/570754
Email info@syncro-system.com
P.ta IVA 00812440246

LES DÉBUTS

Maria, son épouse, surnommée ensuite « Maria la mécanicienne », travailla dès le début avec Francesco. L'activité naquit dans un contexte historique de grande effervescence : c’étaient les années du boom économique, mais dans une Vénétie dépourvue de grands pôles industriels auxquels se référer, il fallait choisir entre entreprendre ou partir. Nombreux furent ceux qui décidèrent d'émigrer, cherchant fortune à l’étranger, mais beaucoup d'autres, comme Francesco Comunello, décidèrent de lancer une activité, sans argent et sans vision claire du futur, mais fourmillant d’idées, dotés d’un grand courage et d’un esprit d’initiative.
Francesco Comunello démarra tout seul, avec peu de moyens, mais en quelques années, et grâce aux choix qu’il fit, son entreprise se développa au point de percer sur les marchés étrangers.

LES ANNÉES 70 : L'ENTREPRISE PASSE À LA PRODUCTION DE BOÎTES À OUTILS

Dans les années 70, la vente d’outils pour l’agriculture commença à chuter suite à la diffusion de la mécanisation dans le travail des champs : l'utilisation d’outils manuels cédait le pas à la technologie. La première grande décision que Francesco prit à court terme et sans se raviser consista à se lancer dans un secteur complètement différent et à démarrer la production de boîtes à outils et de conteneurs d’objets de valeur en métal.
Cette décision fit faire à Francom un bond en avant qui, au début des années 80, l’amena à employer une quinzaine de salariés ; le patron décida d’investir tous les bénéfices de cette activité dans la construction d’un nouveau siège : en 1981, les travaux de l’entrepôt encore en usage de San Zeno di Cassola, situé à quelques pas du premier atelier loué près de 30 ans plus tôt, furent achevés.

CONTACTEZ-NOUS POUR
UNE OFFRE GRATUITE